Le petit bulletin festival remet le couvert (pour une seconde édition)

Un canard mythique lyonnais qui se maque avec le laboratoire international de la création artistique Lyonnaise, ne pouvait qu’accoucher d’un festival mortel, accompagné d’une programmation éclectique et ultra pointue, faisant du Petit Bulletin Festival l’un des événements les plus intéressants et les plus percutants du moment. 

Le journal culturel Lyonnais, Le Petit bulletin, revient pour la deuxième année avec son festival musical en collaboration avec les Subsistances sous leurs Verrières du 27 avril au 29 avril. Les petits saltimbanques du Petit bulletin avaient placé la première édition sous le signe de la rencontre entres les musiques actuelles et classiques à la Chapelle de la Trinité en octobre 2017, qui avaient tout de même attiré près de 2000 spectateurs.  

Il présentera avec la production Rain Dog trois soirs de concerts, de découvertes et de surprises. Leurs racines viennent du Sénégal, d’Afrique du Sud, d’Israel, des Etats-Unis, d’Angleterre, ou de France, les artistes invités seront au rendez-vous pour vos proposer des concerts entre folk, pop, rock, électro et musiques du monde.

Sous la verrière des Subsistances, le festival du Petit Bulletin présentera dans un premier temps des découvertes comme le jeune sud-africain Nakhane et sa soul mélangée de rythmes africains et d’électro, notamment révélé par le film de John Trengove, Les Initiés. La révélation britannique de l’année, Isaac Gracie, un jeune londonien, sera aussi présent pour nous faire cadeau de sa musique brute et sa voix qui flirte avec les anges et qui caresse les démons. 

Du côté des nouveautés, on aura la chance d’assister aux français Cascadeur et Sage, qui présenteront pour l’occasion leur nouvel album. Pour clôturer le festival, le Petit Bulletin a mis les petits plats dans les grands en invitant l’irrésistible et envoûtant Orchestra Baobab, une référence mondiale de la musique afro-cubaine depuis près de 50 ans maintenant. Alors vous attendez quoi pour danser ? 

 

Crédit photo : Le Petit Bulletin